Chacun a ses petites habitudes, sa façon de faire.

*

C'est ma maman qui m'a appris les smocks. Mais elle vit dans le sud ouest et moi dans le nord, donc merci internet et surtout merci Chantal de m'avoir apporté des conseils lorsque j'étais bloquée ou en questionnement.

*

Lors de ma dernière réalisation, je me suis amusée à prendre des photos des différentes étapes pour les smocks. Ceci est ma façon de faire, ce n'est pas forcément celle de tout le monde. Mais si cela peut vous apporter quelques informations supplémentaires, j'en serai ravie. Le partage est une des richesses d'internet. 

*

Smichkine propose aussi un tuto très bien fait pour les smocks. Si vous vous lancez n'hésitez pas à aller voir le sien aussi.

*

 

Lorsque je smocke sur un tissu uni ou un imprimé sans repères pour passer les fils de fronce, j'utilise du tissu zéphir sur les conseils de Chantal. Le zéphir est un voile de coton, donc très fin, et son quadrillage offre la possibilité de passer les fils de fronce à intervalles réguliers. Le tissu zéphir est appliqué sur l'envers du travail et il y restera. il faut mettre la longueur et la largeur en fonction de la zone à smocker.

 

DSC_4957DSC_4961

Ici le tissu zéphir est appliqué sur l'envers de mon travail, contre mon tissu uni. Les carreaux me permettent de passer l'aiguille à intervalles réguliers et d'avoir des lignes droites.

* 

DSC_4958

D'un côté on arrête le fil par un point (ici à droite du travail).

 

DSC_4960

 De l'autre côté on laisse une petite longueur de fil car c'est ici que l'on va tirer pour froncer.

*

 

DSC_4962

 Voici mes fils de fronce passés sur toute la largeur, avec un point d'arrêt à droite et à gauche je vais pouvoir tirer les fils de manière à froncer mon tissu.

*

 

DSC_4963DSC_4964

 Il faut tirer délicatement pour ne pas casser les fils et faire des plis réguliers.

 

DSC_4965

 

*

DSC_4966

 Une fois le tissu froncé, on attache les fils les uns aux autre par le biais d'un noeud.

 

DSC_4967

 voici mon travail sur l'envers, on voit le tissu zéphir. Je vais smocker de l'autre côté, sur l'endroit.

 

DSC_4968

 voici mon travail sur l'endroit où je vais faire les points de broderie.

*

 

DSC_4972DSC_4973

 Moi en générale je mets 2 fils de coton à broder. Oui parce que je suis un peu "quiche" parfois... ma maman me dit je "partage en 2" mes fils, donc normalement ça fait 3 fils, mais moi j'ai retenu 2 ... alors pendant longtemps je n'ai smocké qu'avec 2 fils à la place de 3. Puis Chantal m'a dit qu'elle en mettait 3. J'ai essayé et je n'ai pas vu une grande différence. Du coup dans la plupart des cas je mets 2 fils mais lorsque mes fils sont fins et/ou de couleur très pâle, j'en mets 3 (j'adapte !).

*

 Comme dit Chantal, les points doivent être très réguliers et surtout il faut piquer au sommet du pli, pas trop bas. Pour faire une ligne bien droite et régulière je me sers du fil de fronce (que je choisis toujours de couleur contrastée pour le voir), je smocke tout le long.

Ma toute 1° ligne est une ligne de "blocage". elle me servira de repère pour coudre l'empiècement du haut.

 

DSC_4976

 Voilà mon travail terminé (sur l'endroit)avant de retirer les fils de fronce

Pour la voir terminée c'est ici ***

 

DSC_4977

 et voici l'envers du travail, on voit le tissu zéphir et les noeuds des fils de broderie.

 

DSC_5150DSC_5152

Un autre travail de smocks avant de retirer les fils de fronces, sur l(endroit et sur l'envers.

*

 

 

DSC_5183DSC_5184DSC_5185

Puis il faut retirer les fils de fronce. Pour cela il faut couper les noeuds à une extrémité et tirer délicatement chaque fil. les plis vont alors se détendre et le tissu aura une certaine "élasticité"

DSC_5187

 

*

 

DSC_5186

Voici mon travail de smocks terminé. Endroit et envers. Une fois les fils de fronce enlevés, la largeur du tissu augmente. Maintenant il n'y a plus qu'à monter la tunique.

DSC_5188DSC_5189

 

 

***